VIOLENCES INTRAFAMILIALES: »JUSQU’A LA GARDE » LE FILM EVENEMENT

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19573733&cfilm=248039.html

Allez voir « Jusqu’ à la Garde ». C’est un film coup de poing sur les violences intrafamiliales. On suspend son souffle pendant 1heure 30 et on fixe les acteurs, jusque dans leurs silences. Leur « jeu » est tellement naturel que l’on se sent aux frontières du documentaire sur un sujet qui reste inédit au cinéma. Il n’y a que de l’intensité. Et surtout un pari réussi de faire un film grand public sur l’enfer des violences conjugales, de leur traitement standardisé et déshumanisé par la justice des affaires familles, qui réclame la « preuve » du drame irréparable pour trancher des conflits de garde, où les enfants chosifiés, deviennent un enjeu, comme une propriété, pour l’ex époux violent, qui s’estime abandonné et dépossédé.
La scène d’ouverture des plaidoiries – quasi réelle- est anthologique : toute les limites de la justice familiale sont là. Machine administrative froide, déconnectée des questions d’emprise, avec une capacité très relative à analyser le comportement d’évitement et les difficultés à exprimer leur souffrance des femmes victimes de violence, et surtout la parole de l’enfant, sur lequel pèse une présomption d’instrumentalisation, quand il dénonce les violences commises par l’un de ses parents.

Je n’ai qu’un souhait, que ce film soit intégré à la formation des jeunes magistrats à l’école de la magistrature, et à celle des seniors en formation continue, car il a de vraies qualités pédagogiques et peut faire bouger les lignes.

Galina ELBAZ

Ce contenu a été publié dans ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.